Service sanitaire

Concepts impliqués dans votre projet de prévention.

Pour la rédaction vos projet, les concepts comme promotion de la santé, prévention, stratégie nationale de santé et autres sont importants. POURQUOI me direz-vous? Tout simplement parce que dans mon travail de promotion de la santé, je les utilise. Pour mieux vous les présenter, je vous ai concocté une recette de concepts incontournables lorsqu’on mène une action de prévention.

Avant tout commençons par la stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022 qui donne les lignes directives de la politique de santé en France.

C’est un cadre où la politique française de santé sera mise en œuvre par les projets régionaux de santé (PRS) définie par les agences régionales de santé (ARS) et se réalisera à travers les plans et programmes nationaux et dans les territoires.

Elle comprend 4 axes :

  1.  prévention : Mettre en place une politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux et tout au long de la vie
  2. lutter contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé
  3. garantir la qualité, la sécurité et la pertinence des prises en charge à chaque étape du parcours de santé
  4. innovation : innover pour transformer notre système de santé en réaffirmant la place des usagers

La SNS comprend également certains volets à savoir :

  • 7 priorités spécifiques de la politique de santé de l’enfant, de l’adolescent et du jeune ;
  • et des volets relatifs à la Corse et aux collectivités d’Outre-mer sont également définis.

Elle contient en tout 11 domaines d’action prioritaires ainsi que 43 objectifs nationaux d’amélioration de la santé et de la protection sociale contre les conséquences de la maladie, de l’accident et du handicap. L’ensemble de ces objectifs lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Intéressons-nous au premier axe et aux concepts à prendre en compte pour son application sur le terrain. Pour rappel, l’axe 1er est de : « Mettre en place une politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux et tout au long de la vie ».

Enchainons avec le concept suivant et non des moindres.

La promotion de la santé 

Elle prend en compte un champ général. Elle se définit comme une « processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci » (Charte d’Ottawa, 1986)

Dans la SNS, la promotion de la santé l’accent sera mis sur les comportements des individus et les risques liés aux environnements dans lesquels ils se trouvent à savoir :

  • la vaccination
  • promouvoir l’éducation à la sexualité
  • une alimentation saine, une activité physique régulière,  prévenir les pratiques addictives
  • Promotion des conditions de vie et de travail favorables à la santé et des risques environnementaux (pollutions, l’habitat indigne…)
  • Développer une politique de repérage, de dépistage et de prise en charge précoces des pathologies chroniques (cancer du sein, cancer colorectal..).

Qu’est-ce l’éducation pour la santé : à ce niveau le champ est plus spécifique

Elle s’inscrit dans une démarche de la promotion de la santé selon la charte d’Ottawa ( OMS, Novembre 1986) à travers 5 axes  que vous retrouverez ici. Elle fait partie de la définition du métier d’infirmière. Par ailleurs, elle met l’accent sur les éléments primordiaux à toute amélioration de la santé à savoir :

  • l’accès à l’éducation, au logement, à un certain niveau de revenu, droit à la justice sociale et à un traitement équitable;
  • la possibilité de se nourrir convenablement, de bénéficier d’un écosystème stable, de compter sur un apport durable de ressources.

Ce qu’il faut retenir est qu’elle a pour but de permettre à chaque citoyen d’acquérir tout au long de sa vie les compétences et les moyens qui lui permettront de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celle de la collectivité.

Les actions d’éducation à la santé ont pour point de départ un projet à l’initiative d’une personne physique (infirmière, éducateur, enseignant, élève, bénévole, etc…) ou morale ( association, établissement scolaire, établissement privé, etc…). Je publierai prochainement un article sur les 5 points-clés d’un projet.

L’éducation thérapeutique

Ce concept fait partie de l’éducation pour la santé et s’adresse aux personnes dans une relation de soins ainsi qu’à leur entourage.

La prévention[1]

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1948 (classification selon le stade de la maladie): la prévention est l’ensemble des mesures visant à éviter ou réduire le nombre et la gravité des maladies, des accidents et des handicaps”

 Elle la répartit en trois types :

  • la prévention primaire ( avant l’apparition de la maladie) : diminuer l’incidence d’une maladie, réduire risques d’apparition de nouveaux cas, prévention les conduites individuelles à risque
  •  la prévention secondaire (au tout début de la maladie) :  diminuer la prévalence d’une maladie dans une population. (ex : dépistage, diagnostic, traitement) 
  •  La prévention tertiaire (une fois la maladie installée) : réduire incapacités chroniques ou des récidives dans une population et les complications, invalidités ou rechutes consécutives à la maladie.

L’autre définition vient de RS. Gordon[2] (1982) et se base sur une classification sur la population cible et les actions de prévention mises en œuvre

Ainsi, il distingua :

  • La prévention universelle : destinée à l’ensemble de la population, quel que soit son état de santé. Par ailleurs, elle intègre l’acception de la prévention dans le champ dit de « l’éducation pour la santé ». En outre, ce dernier insiste notamment sur les grandes règles d’hygiène.
  • La prévention sélective : s’exerce en direction de sous-groupes de population spécifiques : automobilistes, jeunes femmes, population défavorisée, etc. Ainsi, des campagnes comme la promotion de la ceinture de sécurité, la vaccination, constituent des exemples d’actions de prévention sélective.
  • La prévention ciblée est fonction de sous-groupes de la population mais aussi et fonction de facteurs de risque spécifiques à cette partie de la population (glycosurie chez les femmes enceintes…).

La pédagogie

C’est l’ « art d’enseigner ou méthodes d’enseignement propres à une discipline, à une matière, à un ordre d’enseignement, à un établissement d’enseignement ou à une philosophie de l’éducation[3] ». Ici on est dans une transmission ‘verticale et descendante’’ du savoir.

Dans le cadre de la promotion de la santé, ce concept doit être connu et se questionner par rapport au concept ci-dessous.

L’éducation 

C’«ensemble des actions et des influences exercées sur l’enfant, ou l’adulte, afin de lui permettre de se réaliser dans les différentes dimensions de sa personnalité et de trouver sa place dans la société4. » 

            L’éducation à la santé : L’éducation pour la santé a pour but que « chacun(e) acquière tout au long de sa vie les compétences et les moyens lui permettant de promouvoir sa santé et sa qualité de vie, ainsi que celle de sa collectivité » (INPES 2001)

L’empowerment

Ce concept prend progressivement sa place dans les projets de soins du patient. Il sera intéressant d’en tenir compte dans l’action de prévention. Il fait référence au fait que « le patient recrute et met en action ses compétences propres dans la perspective d’augmenter sa capacité d’agir pour une santé optimale. Ce faisant il mobilise les ressources individuelles et environnementales (au sens large) pour prendre le ‘contrôle’ de sa santé. »

L’animation

« Posture et ensemble des techniques qui permettent au groupe formé par l’animateur et les participants d’avoir un échange interactif qui prend en compte la singularité de chaque membre. Je publierai prochainement un article sur l’animation.

Le groupe

Ce concept est intéressant à prendre en compte car l’animation d’une action de prévention va se faire avec un groupe de personnes.

  • « Un groupe est une unité sociale qui consiste en un nombre d’individus qui se tiennent (plus ou moins) les uns les autres dans des statuts définis et des relations de rôle et qui possède un ensemble de valeurs ou de normes réglant le comportement des membres [4]
  • Chaque groupe est « une institution porteuse de valeurs, de normes, de règles qui structurent la perception, les sentiments, les comportements de ses membres[5]
  • Qu’est qu’un projet : C’est ce qu’on a l’intention de faire et estimation des moyens nécessaires à la réalisation[6]. Vous trouverez un exemple d’une action de santé. significatif et détaillé pour aider dans la rédaction de projet.

Les Compétences psychosociales

c’est l’ensemble des « capacités d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. » [OMS, 1993]

Pour conclure, je tiens à vous lever mon pouce 👍 d’être arrivé à la fin de mon article qui j’espère vous a apporté des informations.

J’attends vos remarques ou commentaires.

[1]Définition OMS

[2] Définition RS Gordon

[3] Grand Dictionnaire

[4] Sherif et Shérif, An outline of social psychology, New York, Harper and Brothers, 1956, p 144.

[5] Lipiansky E. M., Identité et communication, PUF, 1992

[6] http://www.cnrtl.fr/definition/projet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *